Achat et rénovation de l’ancienne gendarmerie ?

19/04/2016 18:04

Cette gendarmerie avait été demandée à l’Euro symbolique par Monsieur Dominique SATIAT Maire de la commune lors de l’inauguration de la nouvelle gendarmerie le 20 octobre 2012. À l’époque Mme Klein, alors Préfète de Seine-et-Marne, disait : "On ne peut pas brader le patrimoine, si vous la voulez, il vous faudra l’acheter. Le prix de vente à l’époque était 600 000,00 €.

Lors des élections en 2014, dans son document de campagne le Maire actuel écrivait :

Que va devenir l’ancienne gendarmerie ?

"L'espoir d'obtenir ce patrimoine à titre gracieux semble très compromis. Nos contraintes budgétaires et les besoins de financement que nous aurons (le projet de centre ville, l’isolation des bâtiments communaux, ou d’autres projets programmatiques), ne nous permettent ni d'acheter un nouveau bâtiment, ni de financer les travaux nécessaires à la réhabilitation de ce bâtiment vétuste.

Nous pensons en effet que nous avons suffisamment de bâtiments communaux à réhabiliter, et préférons avoir un patrimoine communal de qualité, peu énergivore, et fréquenté, plutôt que d'accumuler des biens peu fonctionnels qui coûtent cher. Il faut avoir des ambitions à la mesure  de ses moyens."

De belle parole prononcée à l’époque par le candidat car lors du conseil municipal du 02 mars 2016, la délibération n°2016/MARS/019, propose l’achat du bâtiment qui est estimé 450 000,00 €.

Pourquoi ce  changement d’avis sur l’achat de ce bâtiment ?

Lors de ce conseil M. le Maire expliquait que l’Etat recherche, depuis plusieurs mois, des espaces d’accueil pour les réfugiés arrivés en France. Il a rappelé, que l’Etat était propriétaire de l’ancienne gendarmerie et que ce site est tout à fait approprié pour répondre à ce besoin. Elle pourrait contenir 5 logements pouvant accueillir de 4 à 5 personnes chacun.

Le cout total de ce projet pour acceuillir des réfugiés est 1 270 000,00 €. Le prix d’achat de la gendarmerie est de 450 000,00 € et le coût des travaux de réhabilitation 820 000,00 €. 

Une subvention de 80% financerait cet achat, les 20% restant serait à la charge de la commune soit 254 000,00 € financée par un emprunt pendant 15 ans soit 17 000,00 € / ans.

Notre analyse sur cet achat.

Nous restons dubitatifs sur la rénovation de l’ancienne gendarmerie pour accueillir des réfugiés.

Nous sommes conscients qu’il faut faire quelque chose pour les accueillir et les aider.

Nous sommes sensibles au désarroi de ces familles qui fuient la guerre et la violence dans leur pays.

Notre commune accumule les difficultés sociales et mettre ces familles à Bray sur seine n’est pas une bonne solution car nous sommes éloignés des pôles de santé, des bassins d’emplois, des services publics, des grands axes de transports et des grandes villes. Les Braytoises et les Braytois en savent quelques choses car ils sont confrontés tous les jours à ces problèmes.

La détresse que l’on voit au travers de ce drame ne doit pas nous rendre aveugle. Pour nous, mettre ces familles qui ont déjà trop souffert à Bray sur seine risque de les mettre dans de grandes difficultés.

Nous espérons que M. Le Maire va consulter les Braytoises et les Braytois sur ce projet 

Affaire à suivre !

 

Écrit par Alain wallon