Elections départementales 2015, Le flou artistique

13/03/2015 17:40

Alors que les citoyen(e)s sont appelés à voter aux élections départementales, on ne sait toujours pas quelles seront les compétences des futurs conseils départementaux qui seront élus à la fin du mois. Le Projet de loi du gouvernement portant sur la nouvelle organisation territoriale de la République, a été adopté le 10 mars 2015 par l'Assemblée nationale, doit encore passer en deuxième lecture au Sénat en avril. Ce parcours législatif ne sera pas achevé avant la fin du scrutin. 

Les compétences définitives des conseillers départementaux ne seront connues qu'après les élections départementales.

On demande donc à nos concitoyens de donner un chèque en blanc à des conseillers départementaux qui seront élus le 22 ou 29 mars 2015 alors qu’ils ne savent même pas ce qu’ils devront faire dans ces assemblées. On nous prend vraiment pour des imbéciles.

Cerise sur le cadeau, le gouvernement lors du vote du budget pour 2015 a prévu la baisse des dotations aux collectivités. Elles seront de :

  • 2071 millions d’euros pour le bloc communal (dont 70 % pour les communes et 30 % pour les EPCI),
  • 1148 millions d’euros pour les départements,
  • 451 millions d’euros pour les régions. 

En clair les nouveaux conseillers départementaux vont découvrir les nouvelles compétences après leurs élections et en plus ils devront gérer la baisse des dotations de l’état. Nous allons assister à un marché de dupes puisque les départements devront réduire, leurs dépenses et leurs interventions en faveur des communes et associations. Ainsi, leurs actions se limiteront à quelques compétences bien ciblées, pour l’essentiel les actions sociales, transformant les élus en simples gestionnaires des dégâts collatéraux d’une politique économique dévastatrice prônée par le gouvernement. 

 

Alain Wallon

Tète de liste de Bray sur seine "Autrement".