Et maintenant !!!!

22/06/2017 18:22

L'abstention atteint 57,36% des inscrits au plan national au second tour des élections législatives, ce dimanche 18 juin si on ajoute les 4,20% de blancs ou nuls sa fait 61,56%, sur notre circonscription on ne fait pas mieux avec 57,43% d’abstention si on ajoute les blancs et nuls sa fait 61,42% et localement idem 55,74% si on ajoute les 2,92% de blancs ou nuls sa fait 58,66%. Certains diront Bray sur seine à fait mieux que le national mais ça c’est de la petite cuisine politique non concitoyen(ne)s ne se sont pas mobilisés pour le 2ème tour tous comme au premier, il démontre ainsi leur désintérêt pour la vie politique. Les candidats du parti du président (« La République En Marche ») obtiennent 16,55 % des inscrits et 306 sièges à l’Assemblée nationale. Les Républicains 8,54% des inscrits et 112 sièges, les autres formations font entre  3,36% et 0,04 % des inscrits et se partagent les 159 sièges restant avec ces résultats, il n’y a pas de quoi pavoiser, nous avons bien une crise politique qui s’amplifie dans le pays.

Localement aux vues des commentaires que l’on peut entendre et lire çà et là, certains se réjouissent de la défaite du Maire dans sa commune et sur la circonscription et d’autres de la victoire de son adversaire mais la question n’est pas là ! Si on regarde les résultats ci-dessus, une large majorité s’est exprimée par un « non-vote » au premier tour, une partie des classes moyennes, des retraités, deux ouvriers sur trois et deux jeunes sur trois se sont abstenus ou ont voté blancs ou nuls; ce phénomène s’est amplifié au second tour. Ce « non-vote »  dit  clairement : nous  rejetons  ces  institutions  et ces  politiques qui sont menés.

Les prochaines mesures proposées par Macron ne vont pas changer grand-chose et risquent de créer un profond mécontentement de nos concitoyens.

Exemples :

·         La hausse de 1,7 point de CSG va toucher les retraités dont les revenus annuels sont supérieurs à 14.375 euros pour un célibataire ou 22.051 euros pour un couple. Cela représente, près de 60 % des retraités qui seront touché par cette mesure. Sur une pension de 1500 euros par mois, cela représente près de 25 euros de prélèvement supplémentaire.

·         Suppression de la taxe d’habitation, la mesure serait réalisée en deux temps, tout d’abord un allégement progressif de la taxe dès 2018. Le dégrèvement total serait ensuite appliqué en 2020. Pour notre commune, la suppression de cette taxe coutera 1 139 438,00 € (chiffres 2016) de financement en moins.

Voilà deux mesures qui posent question mais il y en a d’autres.

Pour conclure, la politique que va mener ce gouvernement continuera à accroitre les difficultés de nos concitoyens et nous pensons qu’une opposition frontale aura lieu entre ce gouvernement et ces classes moyennes, ces travailleurs, ces retraites et ces jeunes qui se sont abstenus en grand nombre.