Solidarité : des vacances pour tous

22/07/2014 19:06

Article écrit par : Pierre Choisnet et paru dans la République de Seine et Marne le 21/07/2014

Mercredi, au camping de La Peupleraie de Bray-sur-Seine, le conseil général, par le biais de son opérateur Seine-et-Marne Tourisme, lançait officiellement l’opération « Tous en vacances en Seine-et-Marne ». Objectif : permettre à 1.000 personnes qui n’en ont pas les moyens de partir en vacances.

«C’est un vrai bonheur et un incroyable bol d’air frais pour toute la famille». Pascale Cabouillet, qui a bénéficié de cette opération de solidarité avec ses deux enfants, ne cache pas son plaisir de pouvoir « enfin » s’offrir des vacances. Les trois font partie des 1.000 personnes aidées par le dispositif « Tous en vacances en Seine-et-Marne », porté par l’opérateur chargé du Tourisme au conseil général.

«Nous n’avons pas pu partir en vacances depuis quinze ans, indique cette mère de famille célibataire qui vit à Champagne-sur-Seine et qui s’est vue offrir une semaine de détente au camping de La Peupleraie, à Bray-sur-Seine. Quant à mes enfants, c’est simple, ils ne sont jamais partis à cause de mes difficultés financières. Je ne touche que le RSA (Revenu de solidarité active, N. D. L. R.), et chaque euro compte. C’est difficile de faire comprendre ça à mes enfants à qui j’ai toujours promis des vacances sans pouvoir tenir cette promesse jusqu’à présent ». À ses côtés, Chloé, sa fille de 11 ans, confirme que « c’est parfois dur de ne pas pouvoir partir pendant l’été, surtout à la rentrée de septembre où tous les élèves se racontent leurs souvenirs de vacances.»

Visite de la ministre

Présenté comme une action « de solidarité et d’égalité » en faveur du « tourisme pour tous », ce dispositif, expérimenté en 2013, s’accentue et concerne cette année 1.000 Seine-et-Marnais qui ne sont jamais partis en vacances, ou pas depuis longtemps. « Notre action cible en priorité les familles monoparentales et les familles nombreuses, expliquait Lionel Walker, vice-président du conseil général chargé du tourisme, des musées et du patrimoine. Il y a dix ans, le taux de départs en vacances moyens des Français se situait à 64 %. Aujourd’hui, il n’est plus que de 54 %. C’est pour lutter contre ça que le Département soutient cette action, car le droit à partir en vacances doit être valable pour tous. »

Officiellement lancée à Bray-sur-Seine mercredi, en présence de toutes les personnalités locales, dont le maire, Emmanuel Marcadet, la conseillère régionale, Roseline Sarkissian, et la préfète, Nicole Klein, l’opération « Tous en vacances en Seine-et-Marne » a en outre reçu le soutien des plus hautes sphères avec la présence de Carole Delga, secrétaire d’État auprès d’Arnaud Montebourg, le ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique. « Le fait de ne pas partir en vacances provoque un sentiment d’exclusion, a-t-elle souligné. C’est pour promouvoir l’égalité que l’État soutient cette action. Par ailleurs, les vacances permettent souvent, en plus de souffler et de se détendre, de s’ouvrir l’esprit, de rencontrer de nouvelles personnes. C’est particulièrement important pour les enfants, afin de les ouvrir sur le monde et aux autres. »

Financeurs

L’autre volonté affichée de ce dispositif est de faire découvrir les richesses touristiques insoupçonnées du département. « Il ne suffit pas forcément de partir loin pour être dépaysé ou se vider la tête », affirmait la secrétaire d’État.

Cette opération est financée à 80 % par le Département, l’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV) et la Région, après déduction des aides aux vacances familiales de la CAF. Les 20 % restants sont à la charge des bénéficiaires avec le paiement d’une participation minimum de 50 euros par famille. À noter, enfin, que les personnes qui ont profité de ce dispositif ont été sélectionnées par les Maisons départementales des solidarités, les Centres sociaux, les Centres communaux d’action sociale (CCAS), etc.